Qui a inventé la tirelire ? La petite histoire

décembre 19, 2020

Qui a inventé la tirelire ? La petite histoire

Aujourd’hui, tout le monde ou presque connaît la tirelire et ceux, depuis le bas âge. En effet, de nombreux parents s’en servent pour inculquer la notion d’épargne à leurs enfants afin qu’ils deviennent plus économes. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, il s’agit d’un petit objet qui possède une fente pour y mettre de l’argent. 

Généralement en forme de cochon, elle est considérée comme l'un des meilleurs moyens pour transmettre les valeurs d’épargne aux tous petits. En effet, contrairement à un portefeuille classique, le contenu d’une tirelire ne peut pas être retiré sans réelle explication ; car il faut le plus souvent détruire la tirelire.

Mais attention ! Il ne s’agit pas d’un article complet sur les tirelires. Ci-dessous, nous avons décidé de répondre à une question dont tout le monde se pose à propos de cet objet. : celle à savoir qui a inventé la tirelire, ou encore quelle est son origine. 

Les origines de tirelire et sa version ancienne

Avant de parler des origines des tirelires actuelles, sachez que l’idée de l’épargne est aussi vieille que le monde. En effet, depuis l’existence de la monnaie métallique il y a de cela 700 ans avant J.C., les générations ont toujours voulu l’avoir en permanence. De ce fait, il est devenu coutume de conserver quelques pièces pour l’utiliser au moment opportun. 

Pour la première fois, l’idée d’épargner dans un objet spécifique est apparue chez les Grecs. A cette époque, ce peuple utilisait des céramiques pour confectionner des temples miniaturisés et ainsi gardé leurs pièces. Plus tard, l’idée a évolué et les objets de conservation ont pris plusieurs formes, notamment celle des animaux. Mais attention, il ne s’agissait pas encore des tirelires actuelles ! Ces coffres difficiles à ouvrir étaient faits en terre cuite et portaient le nom de Thésaurus. 

Cependant, certaines personnes avaient du mal à bien épargner, car les caisses pouvaient s’ouvrir et se refermer facilement. C’est donc dans l’optique de pallier cela que les Romains ont développé de nouvelles caisses non ouvrables. En gros, il fallait les casser si on souhaitait récupérer ses pièces. Il s’agissait ainsi des premiers ancêtres de la tirelire actuelle. 

L’évolution de la tirelire après le moyen âge

Jusqu’au moyen âge, la tirelire n’avait pas une grande popularité, car elle était peu pratique à cause de son poids. Cependant, vers la fin du moyen âge, les modèles en céramique commencent à évoluer et on est passé au métal qui était plus léger. De même, outre le matériau de fabrication, les systèmes de fermeture et les formes se sont améliorés.

Quelques années plus tard, les améliorations ont continué et on avait désormais des modèles en bois qu’on retrouve encore aujourd’hui et d’autres en cuir. Cependant, l’apogée n’était toujours pas atteint, car les gens accordaient très peu d’importance à ce mode d’épargne. Pour ces personnes, le plus important était de trouver où cacher son argent pour qu’il soit plus en sécurité !

Pendant le 16ème siècle, les mentalités ont évolué et la tirelire avec elles. En effet, pour rendre la chose plus séduisante, les fabricants de tirelire à l’époque ont imaginé un objet à la fois attrayant tout en jouant le rôle de caisse. C’est ainsi que les versions de tirelires avec décoration sont apparues. Pour rappel, elles ont été conçues pour la première fois en Europe du Nord. Ensuite, elles se sont répandues à travers le globe, séduisant ainsi tous les peuples sur son passage, ou presque. 

Contrairement aux premiers modèles qui avaient pour but principal de conserver les pièces, les tirelires décoratives servaient également comme pièce de décoration. Et pas que ! En effet, certaines civilisations lui ont ajouté certaines valeurs. Par exemple, elle était alors signe d’abondance et de prospérité. De même, elle permettait d’attirer de l’argent, de conjurer les sorts… 

La tirelire et son ascension dans le monde  

Bien que la tirelire connût déjà un grand succès, c’est seulement au 18e siècle que celle-ci connaîtra son âge d’or. En effet, pendant cette période révolutionnaire, beaucoup de choses avaient évolué. Désormais, il était possible de maîtriser le fer ; de décorer le métal ; de changer le bois ; ou encore de transformer l’ivoire. 

Grâce à toutes ces avancées, la tirelire pouvait alors muter et ainsi plaire à un plus grand nombre de personnes. Contrairement aux anciens modèles qui avaient pour adeptes les personnes de base classe, les modèles fabriqués après 1840 trouvaient des clients dans toutes les classes sociales. Par exemple, on avait la tirelire en ivoire pour les riches, celle en terre pour les moins riches, etc.

Quant aux formes, elles ont explosé la même période sous l’effet de l’imagination débordante de ses concepteurs. Ainsi, on a eu à voir des modèles carrés ; des modèles cylindriques ; ceux piriformes ; des modèles en forme d’animaux… C’est à ce moment que la tirelire en forme de cochon rose est apparue et a connu un grand succès. Ainsi, elle a été de plus en plus fabriquée et a envahi tous les marchés d’Europe et du monde. Aujourd’hui, il s’agit encore de l’un des modèles les plus choyés du marché

La tirelire et la forme de cochon : quelle est l’histoire ?

Comme nous l’avons dit précédemment, le modèle de tirelire cochon est celui qui a connu le plus de succès. En effet, en plus de s’être étendue dans tout le globe, ou presque, il s’est perpétué au fil des générations. Cependant, il n’est pas sorti de nulle part ! En effet, il regorge une histoire assez lointaine qui est revendiquée par deux civilisations. : celle de la Chine antique et celle de la Grande-Bretagne. 

Une origine qui vient de Chine

Arrivée en Chine, la tirelire a subi de nombreux changements et s’est adapté à la tradition en place. En effet, les Chinois considéraient déjà le cochon comme un symbole de richesse. Pour eux, puisqu’il s’agissait d’un animal de forme ronde et de développement rapide, il était associé à la prospérité et à l’argent. C’est ainsi que la tirelire a évolué dans ce sens afin de cadrer avec les traditions en place. Selon des sources anciennes, la plus vieille trace d’une tirelire avec la forme d’un cochon date entre 960 et 1279 (pendant la dynastie des Song).  

Une origine qui vient de Grande-Bretagne 

Une autre culture revendique l’invention de la tirelire en forme de cochon. : il s’agit de l’ancienne culture de Grande-Bretagne. Pour résumé, elle explique que les tirelires portaient autrefois le nom de « pygg » ou « argile » en français. Cependant, ce nom rythmait avec « Pig » qui signifiait cochon. De ce fait, l’appellation a évolué en quelques années pour devenir « pig banc ». Ainsi, les fabricants se sont inspirés de ce nom pour faire les premiers modèles de tirelire cochon. 

Les tirelires actuelles en fer blanc, en plastique… d’où viennent-elles ?

Aujourd’hui, les tirelires existent sous plusieurs formes ; en plusieurs couleurs et aussi en plusieurs matières. Cependant, il est difficile et presque impossible de trouver des tirelires en céramique de nos jours. Pourquoi ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans la suite. 

Après la PGM (Première Guerre mondiale), il est presque impossible de trouver de la céramique. En effet, le matériau est devenu plus rare du fait de son utilisation massive pendant la période de guerre. C’est pourquoi, les fabricants ont commencé à chercher des nouveaux matériaux et ont essayé plusieurs. Parmi ces derniers, on retrouvait le plastique qui était facilement modulable et le fer blanc. De même, on a observé de nombreux modèles en barbotine (pâte d’argile) et en plâtres peints. Pour d’autres, c’était le métal, le carton ou la fonte émaillée qui était privilégiée.  

Qui a inventé la tirelire : ce qu’il faut retenir

Cet article est maintenant terminé ! Désormais, vous savez d’où nous vient cet outil qui nous sert de caisse d’épargne. Ce que vous devez retenir est que les valeurs de cet objet ne sont pas les mêmes partout. Comme pour le cas de la Chine, de nombreuses autres civilisations lui ont attribué des valeurs différentes en fonction de leur propre culture. 

En Europe par exemple, la tirelire est perçue comme un guide pour inculquer l’esprit d’économie aux enfants. De même, on s’en sert comme pièce décorative et veilleuse. En Asie, en plus des valeurs Européennes, elle est vue comme porte bonheur et symbole de richesse. Ailleurs, c’est une simple caisse pour faire des économies sans valeur particulière. 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.